Patrimoine

Tout commence par vous, vous êtes comme nous un cycliste passionné. Chez Titici, nous savons que les cyclistes passionnés sont des individualistes. Les vélos expriment leur individualité. Ils sont sophistiqués et expressifs, tout comme les vélos qu'ils conduisent. Ceux qui construisent un vélo personnalisé sont animés par la passion et transforment leurs rêves en véritables icônes.

Comment procédons-nous ?

Fabriqué en Italie depuis 1961

Nos cadres sont conçus et assemblés à la main dans le Hub Titici à Asola, dans la province de Mantoue.

C'est là que les idées ingénieuses de nos designers sont concrétisées par des artisans qualifiés et dévoués qui s'occupent de la production dans ses moindres détails. Rien n'est laissé au hasard : chaque vélo Titici est le fruit d'un soin minutieux, d'une fabrication de qualité supérieure et de technologies d'avant-garde. Le tout avec ce goût italien inimitable pour le style et le raffinement esthétique. Nous ne fabriquons pas seulement des cadres en carbone, nous façonnons des œuvres d'art.

Comment procédons-nous ?

DESIGN

Chez Titici, nous concevons avec un dévouement total. Chaque détail que nous ajoutons à chaque vélo qui porte le nom TITICI doit avoir un avantage fonctionnel clair pour que nous le mettions en œuvre. Ce fonctionnement correspond parfaitement à notre besoin de développer des vélos dotés des dernières technologies, avec une attention toute particulière pour la qualité, la fonction et le design. Notre équipe de designers professionnels, d'ingénieurs, de fabricants et de cyclistes passionnés est guidée par la même vision, une volonté commune qui nous lie. Nous sommes guidés par vous et vos exigences particulières en tant que cycliste. Nos athlètes, les développements de matériaux innovants et les méthodes de production de haute technologie sont toujours au premier plan de nos pensées et influencent directement la forme et la fonction ultimes de chaque vélo Titici. En travaillant constamment avec ces quatre dimensions à l'esprit, nous continuons à concevoir avec l'objectif d'être toujours à l'avant-garde. Nous mettons tout notre cœur dans chaque détail. C'est ce que nous appelons un engagement total.

Comment procédons-nous ?

FAIT À LA MAIN SUR MESURE

Nos cadres sont conçus et assemblés à la main dans le centre Titici d'Asola, dans la province de Mantoue. C'est là que les idées ingénieuses de nos designers sont concrétisées par des artisans qualifiés et dévoués qui s'occupent des moindres détails de la production. Rien n'est laissé au hasard : chaque vélo Titici est le fruit d'un soin minutieux, d'une fabrication de qualité supérieure et de technologies de pointe. Le tout avec ce goût italien inimitable pour le style et le raffinement esthétique. Nous ne fabriquons pas seulement des cadres en carbone : nous façonnons des œuvres d'art.

Comment procédons-nous ?

ONLY YOURS

Leur passion, leur caractère et leurs qualités physiques spécifiques font que chaque cycliste est différent de tous les autres. Tout simplement unique. Et nous sommes convaincus que les vélos doivent être tout aussi uniques. Nos cadres sont fabriqués sur la base des données anthropométriques du cycliste, calibrés géométriquement au millimètre près pour produire le binôme cycliste-vélo parfait. Nos artistes peintres peuvent exprimer la personnalité du cycliste avec des couleurs et des graphiques personnalisés. Titici est une création sur mesure, comme un vêtement sur mesure à porter pour une expérience cycliste vraiment nouvelle.

HISTOIRE

UNE TRADITION D'INNOVATION

LE FUTUR A COMMENCÉ EN 1961

L'histoire est la marque que les gens laissent sur le monde. Titici est une histoire qui a plus d'un demi-siècle d'existence et qui se prolonge dans le futur. Depuis que nous avons commencé, nous sommes obsédés par l'idée d'être les premiers. C'est pourquoi nous avons breveté notre célèbre Bmx "Fuego" en 1980, lancé nos cadres de VTT en 1984 et été les premiers à présenter un VTT 29'' en Italie en 2007. Flexy inaugure une nouvelle ère dans la technologie de construction des cadres.
Certaines personnes enferment la tradition dans des musées. Mais nous la voyons comme un feu à alimenter jour après jour.